Interview de Ronan, coach de l’équipe de la French Branch

Après avoir été sacré cette saison lors de l'Assemblée Générale meilleur buteur du Liverpool French Branch Football Club et ayant été le premier joueur à dépasser les cent buts, l'entraîneur-joueur de cette équipe amateur de la Liverpool French Branch revient sur le rôle de son équipe et l'actualité la concernant.

La Liverpool French Branch Football Club célébrant son titre.

 

H: Bonjour Ronan, tu es en charge de l'équipe de football de la French Branch. Peux-tu nous expliquer rapidement en gros en quoi consiste ton rôle au sein de la Branch?

R : C'est vaste, mais en gros je dois m'occuper comme tout entraîneur de faire gagner l'équipe, de tirer le meilleur de chaque joueur, d'intégrer les nouveaux, faire en sorte que chacun puisse vivre sa passion au sein de l'équipe et essentiellement faire comprendre à chacun que porter ce maillot a une véritable signification.

H : Qui constitue cette équipe, ce sont des supporters, d'anciens joueurs…?

R : C'est une équipe totalement amateur, de passionnés jouant un championnat de supporters mais cela reste sérieux. Néanmoins, nous ne voulons pas imposer de règles excessives et nous cherchons à ce que tout le monde prenne du plaisir à jouer dans ce cadre sérieux défini lié aux couleurs que nous représentons. 

H : Qui peut prétendre à obtenir sa place au sein de cette équipe?

R : Tous les joueurs de football supporter de Liverpool, voir même certains qui ne l'étaient pas forcément au départ et qui aujourd'hui ont totalement embrassé le spirit et sont de sérieux acharnés !

H : Dans ce championnat, vous rencontrez de nombreuses équipes. Après ces nombreuses années passées au club, quelles sont les équipes que tu apprécies le plus rencontrer?

R : Forcément l'équipe qui sort du lot est celle que nous rencontrons ce week-end (victoire 3-0 de la Liverpool French Branch), les Marines et Blancs de Bordeaux qui sont nos "meilleurs ennemis". Ce sont les plus sérieux, les plus structurés au sein d'une association très bien en place qui avaient beaucoup d'avance sur nous au départ.

H : En dehors du championnat, l'équipe dispute des tournois de façon épisodique. Quels sont les derniers tournois joués par la French Branch?

R : Chaque année l'équipe dispute la Kop Cup, qu'on a mit sept ans à gagner ce qui rend la victoire de cette année encore plus belle. Nous disputons aussi des tournois internationaux en Belgique, en Hollande, un tournoi en Irlande est à venir, nous avons même étés invités à Bali en Indonésie pour un tournoi qui n'a malheureusement pas pu avoir lieu de par la distance entre nous et le lieu de rencontre. De plus, il y a en ce moment un projet de tournoi à New York.

L'équipe gagnante de la Kop Cup, avec Ronan au centre.

En France nous nous sommes déplacés au tournoi b.yourself du Paris Football Gay, nous sommes allés à Saint-Étienne, à Marseille… Le but premier est toujours de représenter la Branch et donner une bonne image de ce que sont les supporters de Liverpool, notamment en France où de vieilles représentations de ce que pouvaient être les supporters de Liverpool sont encore tenaces.

 

H : En tant que sélectionneur c'est toi qui choisit les joueurs qui vont entrer sur le terrain lors des matchs, quels sont tes critères de selection?

R : Leur forme physique compte beaucoup, il faut garder à l'esprit ceux que l'on a pas vu depuis longtemps ou ceux qui reviennent de blessure… mais prioritairement c'est l'engagement et la volonté qui prime, la bonne entente sur le terrain entre les différents acteurs.

H : Quel est le calendrier prochain de nos Reds français?

R : Nous avons rencontré Bordeaux, dans quelques semaines cela sera les supporters de Barcelone puis cela s'enchaine tous les quinze jours pour les matchs de football à onze. Concernant le football à sept, de nombreux matchs vont s'enchaîner sur un rythme similaire.

H : Un match que tu redoutes?

R : Oui, toujours le prochain.

H : Comment vois-tu l'avenir de la Liverpool French Branch Football Club?

R : J'espère la voir se déplacer de plus en plus à l'étranger. Liverpool est une ville internationale avec un port ouvert sur l'extérieur, et on espère pouvoir emmener toute cette bande de cinglés tout autour du monde.

H : Quels sont les atouts de cette équipe?

R : Le collectif. C'est plus qu'une équipe c'est une bande de potes, si un joueur tombe les dix autres seront là pour le relever et compenser. Les grandes années du LFC se basent sur cet esprit, en ajoutant la chance d'avoir croisé Monsieur Bill Shankly. S'intégrer à ce club c'est s'intégrer à un groupe d'amis.

H : Un dernier petit mot pour tes joueurs, pour les motiver?

R : Je n'ai rien besoin de dire, ils sont motivés naturellement en portant ce maillot. Ils sont conscients de l'honneur fait par le club de les laisser porter ce maillot de façon régulière, privilège autrefois laissé à la seule équipe première du LFC.

H : Tu as reçu une récompense pour tes cents buts pour le club, quelque chose à en dire?

R : C'est anecdotique. Le buteur est secondaire pour moi, c'est surtout cent passes décisives pour un pousse-ballon, c'est le rôle le plus facile à endosser.

H : Merci Ronan pour cette interview, et nous vous souhaitons toute la reussite possible au sein du club.

 

Merci à Caroline Lagnado pour les photos.

Hadrien François

 

La RédactionInterview de Ronan, coach de l’équipe de la French Branch