Interview d’Anthony, ex-chairman de la French Branch

À l’issue du match opposant Liverpool et Southampton en ce début de saison 2014/2015, nous sommes allés à la rencontre d’un personnage phare de la French Branch. Anthony ou “Ant” pour les intimes a été à la tête de la French Branch pendant 8 ans. Laissant aujourd’hui sa place à Julien Grès, nous avons cherché à en savoir plus sur lui et son engagement envers le club.

Depuis quand es-tu supporter des Reds?

Ant : Je suis supporter des Reds depuis 1969, depuis ma naissance ! Mais le premier match dont je me souviens en tant que supporter, c’est la finale de la FA Cup en 1977, face à Manchester United. Défaite 2-1 d’ailleurs.

Quel est ton meilleur souvenir de supporter ?

Ant : Istanbul est mon meilleur souvenir de supporter, comme beaucoup ! Mais j’en ai vécu pas mal des bons souvenirs avec Liverpool.

Quel est le pire ?

Ant : La finale perdue de 2007 contre le AC Milan sûrement, sinon le match de cette année face à Chelsea qui nous fait perdre le titre. C’était le tournant à ne pas manquer. Cela sera plus difficile cette année.

Quel joueur du LFC considère-tu comme ton idole ?

Ant : Kenny Dalglish sans hésitation. Mais mon joueur préféré serait plutôt Craig Johnston (à Liverpool entre 1981 et 1988, ndlr), un joueur à 110% tout le temps. Si on devait le comparer à un joueur moderne, cela serait Dirk Kuyt. Il n’arrêtait jamais. Mais en tant qu’idole, c’est Kenny Dalglish pour tout ce qu’il a apporté au club pendant sa carrière.

Tu es sûrement la personnalité la plus connue du Rush Bar. Depuis combien d’années le fréquentes-tu ? Quel fut ton meilleur souvenir entre ces murs ?

Ant : « rires » Je ne sais pas si je suis la plus connue ! Je viens depuis 2004, donc 10 ans. Le Rush Bar ouvre en février/mars 2004, et je suis ici depuis décembre 2004. Mon meilleur souvenir ici c’est la finale de la FA Cup, parce que c’était toute la journée, le match était à 16h et des supporters venus de toute la France sont venus passer la journée ici pour le match contre West Ham. Ça été la meilleure recette du Rush Bar de tous les temps ! De plus des supporters de West Ham se sont déplacés, donc cela à bien chambré, c’est l’esprit qu’on aime !

Tu as œuvré avec la Branch à de nombreuses actions caritatives d’anciens joueurs du LFC, qui t’a fait la meilleure impression lors de votre rencontre ?

Ant : Kenny Dalglish, qui est très humble. Lui et sa femme sont très humains. Au niveau du football il a été le premier joueur-entraîneur d’Angleterre, ce qui fait de lui une référence à ce niveau-là. Il a quitté Liverpool après Hillsborough, et cela a été le seul à suivre tous les entrainements du club. Il est aujourd’hui ambassadeur du club, mais c’est un fan comme n’importe quel autre. Si tu lui demandes son avis sur un joueur il t’en parlera comme un fan, pas comme un entraîneur. Il est resté vivre à Liverpool alors qu’il est écossais. J’ai été impressionné par son humilité.

Quel est le meilleur membre que tu aies connu ?

Public : Stan !

Ant : Non, c’est pas Stan « rires », je dirais George, car c’est lui qui a fondé la French Branch.

Tous les ans, tu aides de nombreux supporters à se rendre à Anfield. Comment ça marche ?

Ant : Nous sommes un club de supporters officiel, donc nous avons des avantages. Nous pouvons demander des places. En plus, les membres qui ont des cartes de supporters peuvent commander des places utilisables par la French Branch. Nous avons aussi grâce à notre statut la possibilité d’avoir des billets pour les matchs de Coupe d’Europe. Mais nous n’avons aucun avantage niveau prix, et nous ne gagnons pas d’argent sur la revente de places pour nos membres, selon notre statut d’association de loi 1901 en France. Les bénéfices faits en fin de saison sont donnés aux œuvres de charités liées à Liverpool.

Tu as été à la tête de la French Branch pendant de nombreuses années. Que t’a apporté personnellement cette aventure ?

Ant : Une ouverture à de nouvelles personnes qui partagent ma passion. Étant de Liverpool moi-même je n’avais pas vraiment le choix : c’était soit Liverpool, soit Everton. Mon père est le « mouton noir » de la famille, dans une famille de supporters d’Everton, il supporte Liverpool. Donc mon frère et moi supportons Liverpool. Mais quand je voyais tous les fans de Liverpool en France, je voulais leur transmettre mon savoir du club parce qu’ils ont choisi de supporter Liverpool, et non pas le Real Madrid, Barcelone, ou autres. Ils ont vu quelque chose dans mon équipe qui leur parlait. Une façon de vivre, un spirit. Ils avaient le choix, et ils ont choisi Liverpool.

Aujourd’hui tu cèdes ta place à Julien, un petit mot pour le nouveau président ?

Ant : Suis ton cœur, et comme son cœur est rouge, y a aucun problème.

Merci Anthony pour cet entretien !

Ant : Merci à toi Hadrian, j’espère que cela sera bénéfique à la French Branch !

Hadrien François

Dark BugsyInterview d’Anthony, ex-chairman de la French Branch