Liverpool FC 0-1 Stoke City (6-5 tab) : Direction Wembley

Liverpool, Anfield, demi finale retour Capital One Cup, 26 janvier 2016

Après une victoire 1-0 au match aller, Liverpool devait valider son ticket pour Wembley. Dans la douleur et au bout du suspens, les Reds iront jouer la finale à Londres, dans le mythique stade Wembley. Retour sur une soirée riche en émotions.

Liverpool met du temps à rentrer dans son match

Jurgen Klopp aligne dans un 4-3-3 son équipe type : Mignolet – Flanagan (qui fête sa première titularisation en 20 mois), Touré, Sakho, Moreno – Lucas (son 300ème match sous le maillot de Liverpool), Can, Henderson – Milner, Lallana – Firmino.

D’entrée, Liverpool presse et va chercher haut Stoke City qui ne peut que s’en remettre aux longs ballon envoyés sur Crouch. Anfield chante pour accompagner les efforts des joueurs.

A la 12ème minute, Anfield se lève et entame un fabuleux You’ll Never Walk Alone en l’honneur du jeune Owen, décédé à l’âge de 12 ans des suites d’un cancer. Il n’avait jamais manqué un match à Anfield depuis 5 ans. Un drapeau le représentant avec son père flotte dans le Kop…

Liverpool fans

 

Sur le terrain, c’est finalement Stoke qui a la possession du ballon. Patient, les joueurs de Mark Hughes recule mais arrive à conserver le ballon. Firmino allume pourtant la première mèche peu après le quart d’heure de jeu, mais c’est tout. Liverpool perd beaucoup de ballon et Walters file au but à la 22ème minute. Le retour de Sakho l’empêche d’ajuster Mignolet et la frappe du joueur de Stoke est finalement trop croisée. Première alerte…

Une ouverture du score méritée

Liverpool est brouillon dans le jeu, Stoke est bien en place défensivement. Néanmoins, aucune des deux équipes n’a eu de véritable occasions : une frappe de Can largement au dessus, une combinaison sur coup franc complètement loupée… jusqu’à la 34ème minute, Can tente une frappe de loin qui passe de peu à coté des buts de Butland. Une frayeur sur coup de pied arrêté défensif, comme Liverpool en a l’habitude, une frappe lointaine d’Affelay en réponse à celle d’Henderson et puis les arrêts de jeu.

Une minute de temps additionnel accordé par l’arbitre. Ce sera suffisant pour Stoke. Un mauvais alignement de la défense, Bojan s’échappe côté droit, plus rapide que Sakho et centre dans les 6 mètres de Mignolet. Arnautovic est la pour reprendre en une touche et ajuster Mignolet. Malgré la position de hors-jeu du joueur de Stoke, le but est validé et Liverpool rentre au vestiaire, mené. 1-1 sur l’ensemble des deux rencontres, tout reste à faire.

 

Marko Arnautovic in an offside position before he scored the opening goal

 

Liverpool est nerveux

A la reprise, les hommes de Jurgen Klopp semblent motivés. Liverpool joue plus haut, presse un peu plus mais Liverpool perd toujours autant de ballons bêtement. Lucas fait un énorme travail au milieu, Milner se bat comme un guerrier : les Reds récupèrent beaucoup de ballon mais n’arrivent pas à ressortir proprement, à enchaîner deux passes. Stoke ne profite et commence à reprendre le dessus assez rapidement. D’un tacle, Sakho sauve la boutique et c’est tout Anfield qui le remercie : Sakho ! Sakho ! Sakho ! Mais deux minutes plus tard, le défenseur français se troue et Stoke a failli en profiter. On sent une certaine nervosité chez les Reds, et cela ne présage rien de bon.

A l’heure de jeu, Benteke remplace Henderson et laisse son brassard à Milner. Klopp fait un choix offensif et décide de laisser Allen sur le banc. Rien de change vraiment et Sakho doit à nouveau sauver la baraque d’une tacle. C’est le feu dans la défense des Reds, plus proche de rester à la maison que d’aller à Wembley.

Liverpool file vers une prolongation

Une fois l’orage passé, Liverpool arrive à se créer quelques opportunités. Par Lallana tout d’abord qui frappe de loin mais non cadré. Par Sakho ensuite qui reprend de la tête un coup franc de Milner au deuxième poteau. Mais encore uen fois, le ballon n’est pas cadré. Des espaces s’ouvrent mais Liverpool semble encore un peu fébrile face à l’armada offensive des Potters. Prendre un deuxième but rendrait les choses bien plus compliquées…

Pourtant, Benteke puis Flanagan sont tout proche d’égaliser. Le premier manque sa tête devant le but de Butland, le second est en embuscade mais la défense de Stoke est bien compacte et dans un cafouillage, arrive à dégager le ballon. Jurgan Klopp veut éviter de jouer trente minutes de plus et lance Joe Allen à la place de Kolo Touré. Lucas finira le match en défense centrale, aux cotés de Sakho. Stoke pousse dans les derniers instants, Liverpool plie mais ne rompt pas.

 

Jurgen Klopp speaks to his players before extra time

 

Prolongation…

… durant laquelle Van Ginkel frappe sur le poteau. Liverpool est passé tout près du cauchemard. Jurgen Klopp tente le tout pour le tout et sort Flanagan épuisé pour faire rentrer Ibe et profiter de sa percussion. Mais trop brouillon, le jeune joueur n’apportera rien. A la 110ème minute, Liverpool a tiré 10 fois au but, mais n’a cadré qu’une seule fois… Mais les Reds ont la possession et poussent dans les derniers instants. Rien n’y fait. La qualification se fera aux tirs aux buts.

Tirs aux Buts :

Stoke : 7 tireurs, deux loupés (Crouch et Muniesa)

Liverpool : 7 tireurs, un loupé (Emre Can, sur le poteau)

Joe Allen donne la victoire et la qualification à Liverpool. Les Reds iront jouer la finale à Wembley le 28 février prochain contre Everton ou Manchester City.

 

Crédits photos : mirror.co.uk

Romain Pourieux

La RédactionLiverpool FC 0-1 Stoke City (6-5 tab) : Direction Wembley