Liverpool 2-2 Arsenal: quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.

On trouve d’abord une composition assez réjouissante de la part de Rodgers. Un système de jeu en 343 avec Gerrard Lucas en récupération et Sterling en faux 9. Derrière on retrouve la triple charnière Touré Skrtel Sakho avec Markovic et Henderson sur les côtés. Enfin, on trouve Coutinho et Lallana pour accompagner Sterling. Jones reste dans les cages.

Chez les Gunners, on notera l’absence de Wilshere, Ozil, Ramsey, Arteta, Kocienly et Rosicky. Leur onze est composé de Szczesny, Chambers, Debuchy, Mertesacker, Gibbs, Chamberlain, Flamini, Cazorla, Sanchez, Giroud et Welbeck. Ils jouent en 433 classique.

Un début de match de folie.

La première mi-temps se résume à une domination sans conteste de Liverpool. On frôle les 80% de possession de balle.  Les occasions s’accumulent mais rien ne rentre. On est assez heureux de revoir Liverpool jouer de la sorte. On verra Sanchez complètement effacé, et rater tous ses duels contre Sakho, Lucas, Henderson et même Coutinho. Juste avant la mi-temps, Coutinho cadre une frappe et est enfin récompensé de tous ses efforts. Il marque à l’aide du poteau. Szczesny est battu. Après ce régal on croit rentrer au vestiaire avec un goal d’avance mais il n’en est rien, sur une erreur de Skrtel, Debuchy égalisera pour Arsenal.

La deuxième mi-temps est exactement pareil, avec peut-être moins d’intensité. Mais sur une rare contre-attaque d’Arsenal, Giroud, libre de tout marquage, notamment de Skrtel dont il venait de trouer la tête à l’aide d’un de ses crampons, trompe Jones. Le score est alors de 1-2, c’est cruel et ce n’est pas mérité. Mais Liverpool pousse, on voit Gerrard presque marquer un goal sur un tir de 40 mètres, on voit Sterling trop essayer, on voit Lucas rater une occasion de 10 centimètres, on voit Lallana qui est un peu trop collectif, bref on voit tout, sauf un goal. Même Borini, monté à la 74’ pour Markovic, sera proche de nous offrir un but d’une tête, mais le portier d’Arsenal reste attentif. L’italien sera sanctionné de deux jaunes. Le cinquième arbitre annonce 9 minutes de temps additionnel, et c’est à la 97que Skrtel marquera d’une tête. Le voilà racheté. C’est 2-2. Mais il n’y aura plus assez de temps pour une victoire de nos hommes à Anfield.

On est heureux de voir notre équipe jouer de la sorte ! Une petite amertume de ne pas avoir pris les 3 points cependant. 9 points nous séparent du top 4. On n’aura cependant pas vu Lambert, lui qui est monté pour Toure à la 81’.

 

Sami Abbadi

La RédactionLiverpool 2-2 Arsenal: quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.