Liverpool 2-0 West Ham United : Le retour

 

Pour le compte de la 23ème journée de Premier League, Liverpool recevait West Ham. Les Reds pouvaient confirmer leur bonne forme en championnat (série de 6 matches sans défaite) et tourner la page de l’élimination en League Cup face à Chelsea. L’enjeu pour les Reds était de repasser devant leur adversaire du jour au classement. Ce match représentait donc l’opportunité de confirmer leur retour au plus haut niveau, mais il marquait aussi le retour de Daniel Sturridge dans le groupe. Andy Carroll et Stewart Downing étaient également de retour à Anfield, sous les couleurs de West Ham.

Pas de surprise concernant le XI de départ. Gerrard ménagé laisse sa place à Lallana et Sturridge fait donc son retour sur le banc. Mario Balotelli est quant à lui absent de la feuille de match.

Compositions :

Liverpool : Mignolet – Can, Skrtel, Sakho – Markovic (Sturridge 68ème), Henderson (cap), Lucas, Moreno – Coutinho (Ibe 83ème), Lallana, Sterling

West Ham : Adrian – O’Brien, Collins (Demel 73ème), Reid, Cresswell – Song, Nolan (cap) – Valencia, Downing, Amalfitano (Noble 55ème) – Carroll (Cole 63ème)

Arbitre : M. Andre Marriner

Buts : Sterling (50ème), Sturridge (78ème)

Sur l’ensemble de la rencontre, West Ham s’est montré tétanisé par l’enjeu de la rencontre et n’a pu reproduire le jeu qui les a menés en haut du tableau de Premier League.  Si les Hammers rentraient bien dans la rencontre en mettant beaucoup d’impact physique dans les duels à l’image de Carroll, Liverpool a su rapidement reprendre la maitrise du ballon, en alternant les attaques placées et les contres.

A la 19ème minute, Sterling accélèra plein axe et décala Jordan Henderson, qui cadra sa frappe sans mettre en danger Adrian.

Cinq minutes plus tard, Coutinho fixa sur le côté gauche, trouva Sterling qui resservait parfaitement du talon Coutinho parti dans la surface. Le brésilien ne parvint pas à trouver le fond des filets.

West Ham, n’arrivant pas à sortir la tête de l’eau, comptait sur les coups de pieds pour mettre en danger la solidité défensive de Liverpool (coup franc à la 18ème, corners à la 27ème et à la 36ème). Mais quand Mamadou Sakho n’éloignait pas le danger, Mignolet rassurait sa défense par des prises de balles ou des dégagements du poing impeccables.  

Juste avant la fin de la première période, Lazar Markovic anticipait parfaitement une passe en retrait des Hammers pour se retrouver seul devant Adrian. Malheureusement, le serbe ouvrait trop son pied et manquait le cadre de peu.

Dès l’entame de la seconde période, Liverpool donnait le ton par l’intermédiaire de l’intenable Raheem Sterling. Côté doit, il effaçait Winston Reid de deux petits ponts consécutifs et trouvait parfaitement Moreno au second poteau, qui ne parvint pas à ajuster sa reprise.

A la 50ème minute, la défense des Hammers craquait. Alberto Moreno initiait parfaitement l’action côté gauche en trouvant Sterling dans l’axe, qui déviait de la poitrine pour trouver Coutinho. Sur une touche, Coutinho lançait Sterling parti dans le dos de Collins, qui n’avait plus qu’à ajuster du plat du pied : 1-0.

0764__4731__prop150131-001-liverpool_west_ham.jpg

Suite au but, Sam Allardyce tenta de redynamiser son équipe en remplaçant Amalfitano, transparent pendant le match, par Noble à la 55ème minute. A la 63ème minute, Allardyce décide de remplacer Carroll, frustré par la tournure du match et coupable de quelques mauvais gestes (coups de coude sur Can puis Markovic lors de duels aériens, tacle appuyé sur Can qui lui a valu un carton jaune), par Carlton Cole, dans un registre similaire. Les Hammers se sont montrés plus conquérants par la suite. Lancé par Cole, Ener Valencia éliminait parfaitement Skrtel aux abords de la surface puis tenta une frappe croisée du pied gauche, sans mettre en danger un Mignolet en pleine confiance.

A la 68ème minute, le public d’Anfield se leva pour ovationner Sturridge, de retour après 5 mois de blessure, qui s’apprêta à entrer à la place de Markovic. Les doutes concernant la capacité de Sturridge à revenir au plus haut niveau sont légitimes après une telle absence, mais il n’a pas fallu longtemps à l’attaquant pour apporter à Liverpool ce qu’il manquait. Une présence à la pointe de l’attaque et une capacité à finir les actions. Après une première tentative repoussée par Adrian à la 78ème minute, Sturridge creusait l’écart seulement deux minutes plus tard. Coutinho fixait plein axe avant de décaler Sturridge sur la droite. D’un plat du pied droit limpide, il trouva le fond des filets dans un angle fermé : 2-0.

0764__4731__prop150131-001-liverpool_west_ham.jpg

Dans la foulée, Rodgers permettait à Coutinho une ovation en le remplaçant par Jordon Ibe. Le jeune anglais qui glane du temps de jeu a su se mettre en évidence sur le côté droit de l’attaque, avec une tentative du pied gauche repoussée et mal reprise par Sturridge.

Dans les ultimes secondes du match, West Ham, encore sur coup de pied arrêté, se montrait dangereux. O’Brien trouvait le fond des filets d’une tête suite à un coup franc tiré de la droite. Mais le but fut refusé par l’arbitre qui avait sifflé une faute commise sur Mignolet.

Bilan du match :

Liverpool passe devant West Ham et récupère la 7ème place avec 38 points au classement.

Face à une équipe qui refusait le jeu, la défense de Liverpool s’est montrée impériale lorsqu’elle était sollicitée, à l’image de Mamadou Sakho ou d’Emre Can. Solides dans les duels et répondant à l’impact physique imposé par Carroll puis Cole, les défenseurs ont su protéger leur but. Mignolet garde donc sa cage inviolée et revient à son meilleur niveau suite à une prestation impressionnante face à Chelsea en milieu de semaine.

Au milieu de terrain, Henderson et Lucas ont prouvé que leur association était complémentaire. Le vice-capitaine de Liverpool multipliait les courses pour presser l’équipe adverse et pour participer aux phases offensives. Lucas quant à lui assurait la récupération et la relance.

L’animation offensive principalement emmenée par le côté gauche (Moreno, Coutinho et Sterling qui dézonait beaucoup) s’est montrée impressionnante mais peu efficace lorsque l’on compte les occasions manquées. Le retour de Sturridge apportera sans doute ce que tous les fans des Reds attendent, la concrétisation des actions de but et des victoires qui ramèneront Liverpool dans la course à la Ligue des Champions.

Yanis BEGHIDJA

La RédactionLiverpool 2-0 West Ham United : Le retour