Liverpool 1-1 Everton : Un nul amer

Ce samedi, le derby de la Mersey a rendu son verdict et aucun des deux partis n’en est sorti vainqueur (1-1).

 

Un bon début

Vainqueurs lors du dernier derby à Anfield (4-0), les Reds débutent la rencontre avec un avantage psychologique conséquent. C’est d’ailleurs eux qui se procurent la première véritable occasion lorsque Raheem Sterling décoche un tir puissant repoussé du bras par Gareth Barry (8e). A noter que malgré la contestation logique des hommes de Brendan Rodgers, M.Atkinson ne siffle pas penalty.

Quelques instants après l’incident, Liverpool se procure une opportunité sur corner mais, malgré une belle tête cadrée, Adam Lallana butte sur un excellent Tim Howard (10e). Mario Balotelli n’est également pas loin d’ouvrir le score à deux reprises mais fait preuve d’un peu de maladresse (22e et 31e).

Juste avant la pause, l’homme fort des Reds Raheem Sterling part en contre mais manque son face à face avec Tim Howard (44e). Score nul et vierge donc au moment de regagner les vestiaires, les locaux peuvent déjà avoir quelques petits regrets.

Un dénouement malheureux

Après la pause, c’est les Toffees qui commencent à prendre le jeu à leur compte alors qu’ils ont été quasiment inoffensifs lors du premier acte. Cependant malgré sa légère domination, Everton ne se montre pas pour autant dangereux sauf sur une frappe de Naismith bien captée par Simon Mignolet (62e).

Ce sont finalement les Reds qui trouvent la faille avec un somptueux coup-franc de Steven Gerrard qui trompe Howard d’une frappe logée dans la lucarne droite. Le capitaine emblématique peut ainsi fêter son neuvième but lors d’un derby de la Mersey (record) sous les acclamations d’Anfield (1-0, 65e).

Steven Gerrard célébrant son but.

A peine quelques secondes après l’ouverture du score, Liverpool n’est pas loin de doubler la mise quand Mario Balotelli voit sa reprise de volée du gauche mourir sur la barre transversale suite un à centre parfait de Raheem Sterling (67e).

A l’image d’un Steven Gerrard impérial au milieu de terrain, les Reds ont le match bien en main et semblent se diriger vers leur troisième succès de la saison en championnat mais c’était sans compter sur Phillip Jagielka qui égalise contre le cour du jeu sur un missile de trente mètres qui finit sa course dans la lucarne droite de Mignolet (1-1, 90e+2).

Au coup de sifflet final, Liverpool peut être déçu contrairement à ses adversaires qui peuvent se satisfaire de ce match nul. Les hommes de Brendan Rodgers pointent ainsi à une médiocre douzième place avec seulement sept points en six journées de Premier League et ne partiront pas avec une grande confiance à Bâle pour leur deuxième match de Ligue des Champions.

 

Feuille de match :

Onze de départ : S.Mignolet-J.Manquillo, M.Skrtel, D.Lovren, A.Moreno-S.Gerrard (cap), J.Henderson, A.Lallana-R.Sterling, L.Markovic (remplacé par P.Coutinho à la 60e), M.Balotelli (remplacé par R.Lambert à la 88e).

Remplaçants non-utilisés : B.Jones-K.Touré, J.Enrique-Suso, L.Leiva.

 

Statistiques (LFC-EVE) :

Possession : 48% / 52%

Tirs (dont cadrés) : 21 (7) / 10 (4)

Corners : 8 / 2

Fautes : 8 / 9

Cartons jaunes : 2 (Gerrard et Moreno) / 1 (Jagielka)

Hors-jeu : 2 / 2

 

Nicolas Dufour

La RédactionLiverpool 1-1 Everton : Un nul amer