Leicester-LFC

Leicester 2-0 Liverpool FC : Insuffisant

 

24eme journée de Premier League, King Power Stadium, Leicester. 2 février 2016

Liverpool avait vaincu les Foxes lors du boxing day à Anfield 1-0 avec un but de Benteke. Un peu plus d’un mois plus tard, les Reds se déplacent sur la pelouse du leader de Premier League. Défaite 2-0, deux buts de Vardy. Retour sur une soirée difficile.

Pourtant Liverpool a le ballon

Composition classique pour Liverpool ce soir. A noter le retour de Lovren en défense centrale à la place de Kolo Touré, et la 200ème d’Henderson avec Liverpool.

Mignolet, Clyne-Lovren-Sakho-Moreno, Lucas-Can-Henderson, Milner-Firmino-Lallana

C’est Mahrez qui allume la première mèche après 70 secondes de jeu, avec un intérieur pied gauche qui passe à côté des buts de Simon Mignolet. Les toutes premières minutes du match sont compliquées à gérer pour les Reds, des problèmes de relance, de construction et de positionnement tactique…

Mais petit à petit, Liverpool refait surface et s’installe dans le camp de Leicester qui ne joue plus qu’en contre. Mignolet doit tout de même s’employer devant Okazaki… Suite a une perte de balle d’Henderson plein axe, Vardy s’échappe côté gauche et centre pour Okazaki. Une demi volée de Mahrez facilement capté par Mignolet puis Liverpool aura d’autres occasions qui offrent plétore de corners. Tous extrêmement mal géré. Aucun tiré directement dans la surface mais des combinaisons à deux, à trois qui ne donnent absolument rien. Sur une autre situation, un corner mal négocié mais le ballon est récupéré très rapidement, Henderson peut recentrer sur Sakho au deuxième poteau, le défenseur central remet dans l’axe de la tête pour Firmino, qui lui aussi, ne tente pas sa chance…

Mais au quart d’heure de jeu, Liverpool a 54 % de possession.

La fin de première mi-temps est compliquée

Et après ce quart d’heure, Liverpool continue. A l’image de Can, Liverpool montre beaucoup d’envie, Liverpool arrive à conserver le ballon, Liverpool arrive à se créer des occasions, mais Liverpool ne cadre pas. Les frappes sont soit contrées, soit déviées en corner par les défenseurs adverses. Mais les dix dernières minutes sont bien plus compliquées…

Un manque de concentration, une touche effectuée n’importe comment par Moreno qui donne le ballon à Vardy, bien taclé par Sakho, mais Mahrez est la pour récupérer à 25 mètres côté gauche et frappe. Mignolet sauve Liverpool et va chercher le ballon en lucarne, main opposée et empêche Leicester de mener. Le public du King Power Stadium pousse, Liverpool recule mais conserve le nul à la pause.

 

 

Et puis Vardy frappa…

Au retour des vestiaires, Liverpool se réinstalla dans le camp de Leicester. Quelques opportunités, mais le dernier geste n’est pas au rendez-vous. Moreno d’un centre tir, puis Firmino, n’arrivent pas à surprendre Kasper Schmeichel. Leicester joue en contre et profite de la vitesse de son trio Vardy-Okanazi-Mahrez. Et puis, à la soixantième minute, Can tergiverse dans le camp de Leicester, la défense se dégage. Kick’n rush. Vardy, à vingt mètres coté droit, arme une demi volée qui trompe Mignolet un peu trop avancé. De quoi réveiller le stade et d’assommer les Reds.

Klopp sort donc Henderson pour faire rentrer Benteke… qui n’apportera rien devant. Jeu ralenti, position de hors jeu, l’attaquant belge n’y arrive plus et est soumis aux critiques… Pourtant, à la 70eme minute, Liverpool a 62 % de possession…

C’est à ce moment que Vardy double le score. Pourtant au départ, un ballon anodin que Sakho juge mal, Lovren couvre et laisse partir Vardy dans son dos qui récupère le ballon venu d’un centre à ras de terre. Leicester mène 2-0 et le King Power chante « We’re gonna win the league » qui nous remet deux ans en arrière… Liverpool, sonné, n’y croit plus. Une dizaine de corners, 63 % de possession, 14 frappes dont 2 cadrées seulement… Bien trop peu pour espérer quoi que ce soit.

Un match de foot ne tient à rien. Deux erreurs défensives nous coûtent deux buts. Devant, nous sommes incapable de cadrer. C’est une très mauvaise opération pour la course à la Ligue des Champions. Leicester, lui, peut croire encore un peu plus au titre.

 

Crédit images : Liverpool Echo

Romain Pourieux

La RédactionLeicester 2-0 Liverpool FC : Insuffisant