Hull City 1-0 Liverpool : la défaite de trop

Hull City – Liverpool 1-0

Match en retard de la 33e journée de Premier League

KC Stadium

But : 42’ Dawson (1-0)

Avertissements : Livermore, Ramirez

Arbitre : M. Probert

Etat de la pelouse : satisfaisant

 

Hull City : Harper  – Chester, Dawson (cap.), Mc Shane – Brady, Quinn (84’ Ramirez), Huddelstone, Livermore – Aluko (86’ A.Bruce), El-Mohamady, N’Doye (89’ Rosenior). Entraineur : S. Bruce

Liverpool : Mignolet – Can, Skrtel, Lovren (76’ Markovic), Johnson – Ibe (65’ Lallana), Allen, Henderson (cap.)  – Sterling, Coutinho, Balotelli (65’ Lambert). Entraineur : Rodgers.

 

Soyons honnêtes. Brendan Rodgers n’a plus guère de circonstances atténuantes après cette honteuse défaite face à une formation de bas de classement. Il pourra toujours dire que Sturridge est blessé, mais on sait depuis le début de la saison que la pépite anglo-jamaïcaine des Reds à pour principal défaut un physique fragile. Nous avons eu droit comme attaquant à Mario Balotelli, qui n’a une fois de plus rien montré de bon sous le maillot rouge.

On pourra dire que Hull à beaucoup défendu, comme WBA samedi, mais ce n’est pas une excuse. Quand on est Liverpool, on doit simplement gagner, et dominer le jeu. Il est normal que Liverpool aie la possession du ballon, encore faut-il en faire bon usage. Ce soir, dans un KC Stadium plein à craquer, personne n’a été au niveau de Liverpool, hormis Henderson et Coutinho. Quand à Sterling, on sent clairement qu’il pense plus à sa prochaine destination (Madrid probablement) qu’à son club actuel…

Plus grave même, quand on voit certains joueurs qui ne semblaient guère avoir envie sur le terrain, on en vient à se demander si, en plus de l’incompétence de l’entraineur, qui à échoué dans son recrutement (alors qu’il s’était permis de chambrer Tottenham sur le sien), entraineur soit dit en passant à l’égo surdimensionné, en plus donc de cela, on se demande donc si Rodgers n’a pas été lâché par son vestiaire. Cela, John W.Henry devrait le comprendre et le voir. Et prendre les décisions qi s’imposent. Mais en à-t-il envie ? Ou cela le préoccupe-t-il seulement , lui qui est principalement occupé avec l’expansion du stade (si Liverpool continue ainsi, il n’y aura de toute façon plus grand monde dedans) ?

 

 

Bref, un grand coup de balai s’impose à Anfield après ce match. Hull City, qui a joué avec un cœur admirable et qui, contrairement à West Bromwich, a essayé de jouer, s’est procuré les meilleures occasions de la première mi-temps. Liverpool était gêné aux entournures par le pressing haut des Tigers.

Un coup –franc de Brady repoussé par Mignolet (22e), un cafouillage conclu par un geste technique de classe de Aluko, qui aurait fini au fond si Johnson n’avait pas sauvé sur sa ligne (26’), et puis donc ce centre parfait d’El-Mohamady, qui trouve la tête de Dawson, qui profite d’un placement incroyablement mauvais de la défense pour tromper Mignolet (1-0, 26e). On a la les principales actions de la première période.

Niveau offensif,  pour les Reds, c’était aussi calme qu’un match au stade Louis-II…Il y a eu deux vraies actions à dénombrer sur ces 45 minutes : Une Madjer de Balotelli, captée par Harper (25e), alors qu’un peu plus tôt (19e),sur un corner d’Henderson, la reprise au point de penalty de Coutinho avait obligé (quand même) le portier adverse à se salir les gants.

http://assets.lfcimages.com/uploads/5993__5020__471437512_master_513X307.jpg

La deuxième mi-temps fut encore plus terne, Hull étant beaucoup plus défensif et Liverpool encore moins inspiré. On eut quand même l’occasion de rire : lors de la mi-temps, en changeant de maillot, N’Doye, l’avant sénégalais de Hull, s’était un peu trompé et avait enfilé la tenue de… Abel Hernandez (qui était réserve). Il fallut trois minutes pour que l’arbitre s’en rende compte et N’Doye dut aller mettre le bon maillot.

Ensuite, que dire ? Qu’une bonne combinaison Henderson – Coutinho à mis en position de tir le milieu anglais qui obligea Harper à un somptueux réflexe. 10 minutes plus tard, Henderson, encore lui, frappa des 20m sur Harper (71e).

Le dernier forcing de Liverpool ne servit à rien il était trop brouillon pour gêner une équipe de Hull bien organisée. Qui prenait là trois points cruciaux dans la course au maintien. Liverpool lui, risque de connaitre une nouvelle saison sans Europe….

Amaury DUBOIS

La RédactionHull City 1-0 Liverpool : la défaite de trop