Crystal Palace 3-1 Liverpool : Liverpool manque l’occasion de rester dans la première partie de tableau

Une possession de balle inutile

Avec une moyenne allant de 60% à 65% de possession de balle durant ce match, Liverpool n’a pas su faire la différence durant ce match. Avec  des passes pour le plus souvent inutiles ou approximatives, des contrôles toujours trop longs et surtout une motivation qui n’est plus là, nous manquons cruellement de jeu et d’efficacité.

Lambert, le premier but

Et pourtant on y a cru au début. L’efficacité, c’est ce qu’il nous manquait depuis le début de saison. Avec presque 1000 minutes en Premier League, ni de Borini, de Lambert ou de Balotelli n’avaient trouvé le chemin des filets. C’est dire si sur ce match si, nous n’étions pas heureux de voir Lambert marquer sur sa première occasion (2’) venue d’un caviar de son ancien coéquipier de Southampton, Lallana.


Crystal, patient, est récompensé

Car oui, ils n’avaient pas la possession, oui ils n’apparaissaient pas comme favori, mais c’est le travail, la précision des passes et une tactique de jeu mieux élaborée qui leur auront permis d’abord égaliser grâce à Gayle (17’) puis de marquer le 2-1 (Ledley 78’) pour asssomer Liverpool qui commençait à prendre le dessus sur le match et enfin conclure à la 81’ avec un goal de Jedinak.

Rodgers ? Bon coaching ?

On peut de plus en plus se questionner sur le jeu de Rodgers qui ne prouve plus rien. Autant Liverpool avait retrouvé un des plus beaux jeux d’Europe l’an passé, autant cette saison, cela ne ressemble plus vraiment à grand-chose. Et cela se démontre encore sur cette partie, aucun jeu collectif, aucune construction sans perte de balle,… Car en plus de perdre, on ne peut même plus apercevoir un semblant de notre tactique dorée de l’an passé. Sur ce match, on peut souligner le coaching inutile de Rodgers, qui sort Lallana (à la 72’) et Allen (à la 74’) deux joueurs satisfaisant sur le match, pour faire rentrer Borini et Can qui n’auront rien apporté sur cette fin de rencontre. On peut malheureusement parler de plus en plus d’une éventuelle séparation entre le coach et le club.

Ligues des champions

À quelques jours du match en Suisse contre Bâle, on espère apercevoir un sérieux sursaut d’orgueil d’ici là. Keep faith.

Onze de départ : S.Mignolet _ G.Johnson, M.Skrtel, D.Lovren , J.Manquillo _ J.Allen (remplacé par Can à la 74’) , S.Gerrard, P.Coutinho _ A. Lallana (remplacé par Borini à la 72’), R.Lambert _ R.Sterling

Remplaçant non-utilisés : A.Moreno, L.Leiva, L.Markovic, K, Toure, B.Jones.

Sami Abbadi
 

La RédactionCrystal Palace 3-1 Liverpool : Liverpool manque l’occasion de rester dans la première partie de tableau