Besiktas *1-0 Liverpool : Liverpool sorti d’Europe

Fort d’un succès 1-0 à l’aller la troupe de Rodgers avait l’avantage avant ce déplacement en Turquie. Un Ataturk Stadium plein attendais Liverpool, malheureusement privés de Sakho, Gerrard, Lucas, Coutinho, Henderson, Johnson ou encore Markovic. L’histoire aurait pu se répéter, c’est dans ce stade que les rends avaient gagné la Champions League, aux pénalties contre l’A.C. Milan en 2005.

C’est parti donc, 19h00 heure française et mis à part un carton jaune reçu par Mario Balotelli, le premier quart d’heure est tout sauf dynamique. Liverpool a la possession de balle, fait tourner, contrôle… Peu, trop peu d’occasion, dans côté comme de l’autre. Bilan à la pause, une tête de Skrtel sur corner, une frappe cadré de Sterling et un raide de Sturridge qui aurait pu finir au fond si mieux négocié.

http://news.bbcimg.co.uk/media/images/81273000/jpg/_81273479_balotelli_uysal2_getty.jpg

La seconde période est toute autre, Besiktas est remonté à bloc, ses supporters encore plus bruyants qu’avant la pause. Les turcs poussent, Liverpool de son coté ne propose absolument rien. Sturridge, Sterling, Ibe, Balotelli, le secteur offensif des rouges est dans un mauvais jour. Mignolet lui semble dans la forme de ces dernières semaines, toutes les frappes turques sont captées. Toute sauf une, entré à la 60ème, Tolgay Arslan trouve la lucarne à la 72eme minute. Le ballon arrive dans les pieds de Demba Ba, qui en loupant son contrôle délivre une passe décisive.

 

Besiktas va continuer d’aller de l’avant, Liverpool va continuer de reculer. Corner pour les noirs et blancs à la 91ème, le ballon est dévié et retombe dans les pieds de Ba. La frappe est soudaine, mais à 5 mètres de la ligne, la balle frappe la barre. Les deux équipes vont en prolongations, les deux équipes sont fatiguées. Aucun but, et penalties donc, du même coté qu’il y a dix ans, l’issue par contre, est différente.

Lambert, Lallana, Can et Allen marquent, tous les tireurs turcs font de même. Lovren dernier tireur s’élance et dévisse. L’Ataturk explose encore plus, Besiktas verra les huitièmes. C’est le pire scénario possible pour Liverpool, à trois jours de jouer le champion en titre, Manchester City, Dimanche à Anfield.

Jacques Santucci

La RédactionBesiktas *1-0 Liverpool : Liverpool sorti d’Europe