Aston Villa 0-2 Liverpool : Les Reds continuent sur leur lancée

Aston Villa: Guzan – Hutton, Okore, Baker, Cissokho- Sanchez, Westwood (60’ Gil), Delph, Cleverley (60’Weimann) – Agbonlahor (cap.), Benteke.

Liverpool: Mignolet – Can, Skrtel, Sakho – Markovic, Moreno (71’Enrique) – Lucas, Henderson (cap.), – Sterling (85’ Ibe), Coutinho, Borini (71’ Lambert).

BUTS : 25e Borini (0-1) ; 79e Lambert (0-2).

Assistance : 39 758 spectateurs.

Arbitre : M.Mark CLATTENBURG

Liverpool négociait un déplacement piège à Villa Park pour y défier Aston Villa. Les Villains, espéraient retrouver de la confiance après une série de 6 matches sans succès alors que les Reds espéraient poursuivre leur série de 5 matches sans perdre en Premier League et faire un rapprochement avec le Big Four.

Dans l’ensemble, Liverpool dominait la première mi-temps, grâce à un placement très impressionnant en défense, qui muselait assez bien Benteke. Les contres des hommes de Rodgers étaient fulgurants et causaient très souvent le trouble dans la défense adverse, comme à la 15e quand Hutton intervint in extremis devant Sterling qui s’apprêtait à faire un face-à-face avec Brad Guzan.

Et la récompense tombait à la 25e minute après qu’un premier but de Moreno fut annulé pour hors-jeu, c’est une très belle combinaison qui à lieu côté droit, entre Lazar Markovic et Jordan Henderson, dont le centre tendu trouve Fabio Borini qui tend son pied pour propulser le ballon au fond des filets (0-1). Réalisme, sang-froid, opportunisme, tels sont les maitres mots de la première demi-heure du Liverpool FC.

Le scénario allait se répéter jusqu’à la pause, Liverpool étant redoutable par son jeu de transition offensive qui mettait bien souvent dans la panade la défense Villa. A le 38e, Borini, tenta ainsi d’enrouler une frappe mais cela finit au-dessus, avant que Sterling, lancé en contre, ne rate le ballon piqué qu’il voulait placer au-dessus de Guzan, le portier américain de l’équipe de Birmingham. La mi-temps fût sifflée sur la marque de 0-1.

La scène changea du tout au tout lors du second acte. Aston Villa avait bien crée quelques possibilités en fin de première mi-temps, comme ce tir de Cleverley au-dessus, et surtout une mine de 40m de Sanchez (41e) dans les bras de Mignolet, mais les Villains revinrent sur la pelouse totalement revigorés et mirent en grande difficulté la défense de Liverpool.  Ainsi, Mignolet du faire preuve d’un réflexe absolument étourdissant devant Benteke (60e).

Baker, le défenseur barbu de Villa, fut très dangereux, d’abord en plaçant une tête juste au-dessus lors d’un corner (67e) puis en se trouvant en position très dangereuse après une remise de Christian Benteke, consécutive à une partie de billard dans la surface de Mignolet. Mais heureusement pour Liverpool, Baker rata… la balle !
 

La chance de Liverpool fut que Rodgers fit des changements qui redynamisèrent son équipe. Lambert redonna du tonus dans le jeu physique, et Enrique remplaça Moreno, qui avait beaucoup couru. Ensuite, l’équipe adverse avait énormément donné lors de sont temps fort, et semblait quelque peut chercher son second souffle. Qui ne tomba pas. Des espaces s’ouvrirent pour nos attaquants, et 8 minutes après être entré au jeu  Rickie Lambert, après un une-deux avec Sterling, se trouva en position de frappe à l’entrée de la surface, légèrement décentré à droite. La frappe croisée à ras-de-terre de l’ex-Saint, très sèche, ne laissait aucune chance à Guzan (0-2,79e).

 

 

Le dernier forcing de Villa ne suffit pas. Sterling put sortir en fin de match et Rodgers offrit du temps de jeu au jeune d’origine nigériane Ibe. Mignolet claqua un petit lob de Delph (83e ) puis sut se coucher sur une dernière pêche de même homme (93e) et la messe était dite.

Liverpool avec ce succès, revient à deux points de la 5e place et continue sa série en enchainant un 6e match de championnat sans défaite.

 

Prochain match :

20 Janvier, 20h45 : Liverpool – Chelsea (demi-finale aller de la League Cup).

 

You’ll Never Walk Alone !

 

Amaury Dubois

La RédactionAston Villa 0-2 Liverpool : Les Reds continuent sur leur lancée